• Petite partie avec fontaine

    Et qui voila qui me contact cette après-midi, fontaine a envie de tout lâcher.
    Fontaine jeune homme de 25.30 ans .
    Plutôt jolie à regarder. Un peu poilu .Jolie queue qui adore couler de jolie petite perle a chacune monter de sa main sur son gland.
    Du coup allez c'est partie :
    je l'appelle sur Skype Visio en route
    Il décroche
    -Allô, bonjour maîtresse.
    - fontaine, allez en position.
    sa position est allongé sur le lit, fontaine au repos, bien rasé.
    -prend ta ficelle et attachent tes couilles!
    il s'exécute directement avec un "oui maîtresse".
    et commence à serrer la ficelle le plus possible.
    -tape sur tes couilles.
    je commence à entendre c'est "aie, ouille; Ola, etc.
    et là je ressens mes lèvres qui s'étirent, un large sourire se dessine et mon cerveau qui pétille d'idée.
    fontaine se redresse de plus en plus.
    -commence à caresser fontaine en l'attrapant fort et en accélérant les mouvements.
    fontaine se met à couler de plus en plus vite , sa respiration s'accélère .
    je calme le jeu et lui dit:
    -passe la paume de ta main sur ton gland et fais de petit cercle dessus.
    en commençant à laisser apparaître quelques spasmes au niveau du bas-ventre .
    Là n'ayant plus beaucoup de temps devant moi, je lui ordonne de cracher .
    il m'active à fond et là en à peine un claquement de doigts elle se met à tout lâcher, en ce mettant plein partout . J'éclate de rire.
    je lui dis de continuer à la branler ce qu'il fait lui qui habituellement est habitué à jouir 2 voire 3 fois d'affiler .
    mais fontaine en a décidé autrement, en se recroquevillant dans sa coquille .
    même le propriétaire de fontaine en reste sur le cul.
    le temps défilant je lui dis d'aller se laver et que l'on se recontacte comme d habitude pour la suite ....

    Petite sceance rapido avec fontaine

     

     

    « ma presentationpréparation »
    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter